Henri ESPIÉ

 

Photographe autodidacte, j'ai retrouvé en 2007, à la soixantaine, la passion de ma jeunesse, d'abord à travers le tirage d'art, puis en tant qu'artiste auteur-photographe à partir de 2009.


D'une expression photographique assez réaliste, j'ai évolué rapidement vers une forme créative au contact d'artistes, peintres, sculpteurs et musiciens.
La lumière devient l’outil dans mon studio pour sculpter les corps dans la thématique récurente de la féminité.


Ainsi est née "Ligne de Myr", une série réalisée en collaboration avec MYR, artiste sculpteur.
Cette création se prolonge avec d’autres artistes dans les séries "Rêve Sa Muse".


Elle évolue vers la création d’oeuvres oniriques, "Le Voir et l’Entre-Voir" (2017), conjuguant le réalisme avec l’irréel.
L’irréel se renforce en 2018 dans la série "Le Vrai et l’Entre-Vrai".
Pour autant l’auteur peut revenir à une photographie de témoignage, ainsi la dernière série "Rencontres Cubaines", présentée en 2016, tout comme le furent les séries "Venezia".